Police Tampon

Un tampon encreur possède un grand avantage : il est personnalisable. En effet, selon les besoins de chacun, entreprises ou particuliers, il sera très souvent nécessaire de l’adapter. Pour cela, certains points sont importants à prendre en compte et à bien définir. De ces derniers dépend en effet le rendu final de votre tampon. La typographie, ou encore la police de caractère, en fait bien entendu partie. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la FAQ ou lisez les informations ci-dessous.

Pourquoi l’écriture d’un tampon est-elle importante ?

Lors de l’élaboration d’un tampon encreur, certains caractères primordiaux sont à prendre en compte : la taille, la forme, les dessins additionnels ou bien l'écriture tampon. Le style d’écriture d’un tampon encreur est important, car ceci définit son style et son rendu final. Prenez donc le temps de réfléchir à la police de caractère selon l’usage futur du tampon encreur et de vos besoins.

Quelles caractéristiques prendre en compte pour le choix de police ?

Avant de mettre en forme votre maquette pour la création du tampon final, il est nécessaire de bien réfléchir aux détails de la police de caractère. En effet, la moindre erreur signifie réaliser un nouveau tampon. Pour cela, commencez par noter précisément l’ensemble des informations que vous désirez voir apparaître sur le tampon. De même, pensez à l’emplacement de chaque élément et à la taille qui vous conviendrait. Selon ces détails, certaines typographies pourraient finalement ne pas vous convenir.

À la suite de cela, analysez le style général que vous désirez apporter au tampon. Doit-il refléter un aspect déjà associé à votre entreprise ? Ou plus rester classique ? Finalement, les possibilités sont assez variées. Tout dépendra de vos préférences ou de votre charte graphique.

Quelle police de caractère choisir ?

Rester dans le classique

Le traditionnel est une valeur sûre. Si vous optez pour rester dans un thème professionnel et plus classique, tournez-vous vers des polices de caractère lisse et neutre. La majorité des tampons encreurs se basent finalement sur ce principe. Le traditionnel est en effet une option sans mauvaises surprises. Le rendu est lisible, organisé et certains éléments peuvent être mis en valeur par l’ajout de mot en gras ou en italique. Vous vous assurez de cette manière la bonne compréhension de vos informations par les clients. Préférez alors une police de caractère comme Arial ou Futura.

Oser l’originalité

Pour vous différencier des autres entreprises, il est évidemment possible de créer un tampon encreur plus spécifique. Pour cela, aidez-vous par exemple de la charte graphique de votre société. Votre tampon est alors un reflet de cette dernière et vous aide ainsi à construire votre image auprès des clients potentiels. Sinon, vous pouvez tout simplement adapter le style de votre tampon encreur au secteur d’activité de votre groupe. Par exemple, une écriture ancienne sied parfaitement à une librairie. Ou un style désordonné, avec une police plus en courbes, pour un magasin de jouets. En résumé, si vous optez pour de la créativité, il n’existe qu’une seule limite : la lisibilité. Si votre tampon encreur final est clair, c’est que vous avez atteint votre objectif. Pour un usage plus personnel, laissez parler votre imagination et adaptez votre tampon à vos besoins.

Comment définir la taille de sa police de caractère ?

Pour un rendu lisible, il est important de tenir compte de la taille de la police de caractère de votre tampon encreur. En effet, si votre écriture est trop petite, il sera impossible pour une personne de lire les informations. À l’inverse, une police trop grande occupe de l’espace et peut « attaquer » visuellement. Pour une bonne base, avec la police de caractère Arial par exemple, ne descendez pas en dessous des 6 points.

Comment bien préparer la maquette de son tampon encreur ?

Lorsque les détails de la police de caractère sont enfin clairs et définis, il ne vous reste plus qu’à mettre en place la maquette de votre tampon. Cette étape est indispensable pour sa bonne création. Cela aide en effet l’entreprise de fabrication du tampon. Ce sera sa base de travail. Dans ce sens, votre maquette doit représenter le plus fidèlement possible le dessin que vous désirez obtenir. Pour réaliser votre maquette, plusieurs logiciels peuvent vous aider : photoshop, illustrator, etc.

Disposez alors vos informations en respectant la taille réelle finale désirée. Réalisez la maquette dans des tons uniques de noir et de blanc, sans dégradés ni niveau de gris. Enfin, tout tracé doit être d’une épaisseur minimum recommandée pour qu'il puisse apparaître distinctement. Utilisez alors des traits d’au moins 1 point de largeur. Lorsque vous êtes sûr de vous, enregistrez la maquette dans un format non modifiable, comme PDF. Ceci évite les problèmes de déformations ou de non-lisibilité des fichiers lors de l’envoi au fabricant.